Lancé par Krysten. Choisissez à l'étape suivante les newsletters que vous souhaitez recevoir. Vasari déclare que l'autoportrait a été créé par Parmigianino comme un exemple afin de démontrer son talent à des clients potentiels1. Newsletter. Autoportrait au miroir — Léon Spilliaert (1881-1946) J’ai passé la matinée au Musée des Arts de la Mer, à traîner devant l’incroyable collection d’œuvres de Spilliaert… La puissance spectaculaire de ses autoportraits m’a fait longuement m’attarder. Je vais tenir le plus longtemps possible, c’est ce que nous faisons tous, nous luttons tous en vain contre des forces qui nous oppressent, certains sont mieux armés que d’autres pour cette bataille perdue d’avance. De "Marine avec sillage" (1902) à "Vertiges" (1908). RMN-Grand Palais / image of the MMA Flamand francophone né à Ostende d’une famille de parfumeurs fournisseurs à la Cour, Léon Spilliaert est un autodidacte et entend le rester après un bref passage à l’Académie de Bruges. C'est donc en quasi-autodidacte qu'il dessine son premier autoportrait, daté du … Autoportrait, 1907. le coeur griffé par les serres de la mélancolie Léon Spilliaert est un peintre hanté, visionnaire qui construit un rempart de papier et de lavis pour résister à l'emprise de sa ville - Ostende - sur son âme. Le livre aurait dû s’intégrer à un ensemble, un peu à la manière d’un support promotionnel. Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires. Ses œuvres les plus célèbres sont Le coup de vent, Le Parc, les arbres 1944, Plage au Clair de Lune, Marine avec Lumière, Arbres sur la plage et La Buveuse d'absinthe. Les autoportraits réalisés entre 1907 et 1908 comptent parmi les œuvres les plus impressionnantes de Spilliaert, notamment l’Autoportrait au miroir, dans lequel … Mu.Zee, Romestraat, 11, 8400 Ostende. Autoportrait au chevalet Spilliaert, 1908, Koninklijk Museum voor Schone Kunsten, Anvers. 9 mai 2017 - Articles traitant de Léon Spilliaert (1881-1946) – Les autoportraits écrits par DantéBéa Autoportrait au miroir de Léon Spilliaert. Lire le Journal Lire l’Hebdo Se connecter S’abonner Vous êtes connecté(e) automatiquement pour 24h. Pour comparaison, cet autre effet d’abyme auquel s’est risqué Spillaert. Il explore les possibilités de l'autoportrait avec beaucoup d'intensité jusque dans les années 1907-1908, période décisive … Léon Spilliaert, Autoportrait, 1907© The Metropolitan Museum of Art, Dist. Léon Spilliaert fut particulièrement lié à James Ensor. L’éclat dans le désastre, Être moi, toujours plus fort. Et les très bonnes surprises abondent.Roger Pierre Turine . Et Spilliaert n’est pas à la traîne avec des encres, gouaches ou aquarelles de ses années fastes, de son "Autoportrait au miroir", de 1908, à sa "Dame au chapeau rose", de la même année. Pour ce défi, je vous propose de prendre une œuvre artistique que vous appréciez beaucoup (un tableau, une affiche, un dessin, etc) et d'écrire ce que vous inspire cette œuvre, ce que vous évoquent les personnages, les conditions qui font qu'il est dans ce décor... Vous pouvez choisir un tableau connu ou non, peu importe. Léon Spilliaert, à gauche "Autoportrait aux masques", 1903 Paris, musée d'Orsay, conservé au département des Arts Graphiques du musée du Louvre - à droite "Paysage nocturne. Mu.Zee, Romestraat, 11, 8400 Ostende. Je ne sais pas pourquoi j’ai en moi ce sentiment de souffrance et de culpabilité qui me pèse chaque jour un peu plus, comme si j’étais né pour connaître douleur et chagrin, pas de raison, juste une fatalité, chaque mouvement m’est lourd, chaque pensée un fardeau, chaque parole difficile, chaque action un calvaire. Lancé par Krysten. Comment peuvent-ils savoir ? Crédits: DR. C’est que le noir n’a cessé de nourrir le talent singulier de Léon Spilliaert (1881 – 1946), éclos à l’aube du XX e siècle, dans la froide grisaille d’Ostende. Crédits: DR. LÉON SPILLIAERT La reconnaissance internationale de Léon Spilliaert comme l’un des artistes les plus doués et les plus originaux de sa génération est désormais acquise, notamment après les importantes rétrospectives consacrées récemment à son œuvre aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique en 2006 ou à ses extraordinaires autoportraits au Musée d’Orsay en 2007. Tableau. Le thème du miroir devient à cette époque un élément récurrent de ses autoportraits. En vérité je me hais. Léon Spilliaert est à la Royal Academy de Londres depuis le 23 février au 25 mai, déménagement au Musée d'Orsay, Paris, 15 juin au 13 septembre. Léon Spilliaert Léon Spilliaert, autoportrait, 1907. modifier - modifier le code - modifier Wikidata Léon Spilliaert (né à Ostende le 28 juillet 1881, mort à Bruxelles le 23 novembre 1946) est un peintre belge ayant fréquenté le milieu du symbolisme belge, dont Maeterlinck et Verhaeren furent les … Il y aura des peintures avec plusieurs miroirs sur une seule toile. On retrouve la dimension fantastique, effrayante de l’œuvre de Spilliaert dans son Autoportrait au miroir, où l'on voit le visage de Spilliaert totalement défigurée. C’est que le noir n’a cessé de nourrir le talent singulier de Léon Spilliaert (1881 – 1946), éclos à l’aube du XX e siècle, dans la froide grisaille d’Ostende. Le livre aurait dû s’intégrer à un ensemble, un peu à la manière d’un support promotionnel. Autoportrait au miroir, Léon Spilliaert. Pour ajouter à l’étrangeté, le bord inférieur du second miroir, qui passe au milieu des feuilles posées sur la table, a été omis dans la première itération. Une spirale infernale de solitude et de désespoir dont je ne connais plus le commencement. Autoportrait au miroir (Léon Spilliaert) 3 minutes de lecture. Le livre aurait dû s’intégrer à un ensemble, un peu à la manière d’un support promotionnel. Il explore les possibilités de l'autoportrait avec beaucoup d'intensité jusque dans les années 1907-1908, période décisive qui … La bibliothèque & les archives sont accessibles sur rendez-vous avec un service réduit. Léon Spilliaert (1881 – 1946) Autoportrait au miroir 1908 Lavis d’encre de Chine, gouache, aquarelle et pastel sur papier 48 x 63 cm Inv. Ses œuvres les plus célèbres sont Le coup de vent, Le Parc, les arbres 1944, Plage au Clair de Lune, Marine avec Lumière, Arbres sur la plage et La Buveuse d'absinthe. Je me trouve pathétique et nul, il y a ce vide qui creuse à l’intérieur de moi, la douleur que cela provoque crée cette vision horrifique que j’ai de moi. Je ne savais plus… Ma peur se confondait avec celle du peintre ! Autoportrait au miroir (Léon Spilliaert) 3 minutes de lecture. J’ai passé la matinée au Musée des Arts de la Mer, à traîner devant l’incroyable collection d’œuvres de Spilliaert… La puissance spectaculaire de ses autoportraits m’a fait longuement m’attarder. Il est longtemps resté dans l’ombre. Et les très bonnes surprises abondent.Roger Pierre Turine . Spilliaert, l'homme au cœur de la nuit. Gravez-cela sur ma tombe : « Il aurait pu être victorieux, il a choisi de perdre. Je suis si seul, les autres ne me voient pas ainsi, ils m’apprécient même, j’ai maintenu à la face du monde une illusion de joie et de vie et je me retrouve enfermé dans cette image positive. «Etre moi, toujours plus fort» de Stéphane Lambert se retrouve aujourd’hui pris le cul entre deux chaises. Spilliaert, lumière et solitude Musée d'Orsay (niveau 2) 1, rue de la Légion d'Honneur, Paris 7e Tous les jours sauf lundis et 25 décembre, 9h30-18h, nocturne jusqu'à 21h45 les jeudis Tarifs : 16€ / 13€ Du 13 octobre 2020 au 10 janvier 2021. Le Musée Old Masters et et les expositions temporaires rouvrent le jeudi 3 décembre (en raison de travaux en cours). De "Marine avec sillage" (1902) à "Vertiges" (1908). Nous voyons la relation de Spilliaert au miroir, à cet objet créateur d’images, osciller entre séduction et répulsion. Ok, j'ai compris. Je n’y échapperai pas, c’est comme inscrit en moi, ça me transperce petit à petit, me ronge, je le repousse et ça revient plus fort, il n’y a pas d’échappatoire, cela me semble la seule fin possible même si je ne le veux pas, même si cela me fait peur, si cela me semble lâche, je ne peux faire autrement, il m’est insupportable d’être en vie. Home 7 raisons de plonger dans l’œuvre de Léon Spilliaert cet automne Autoportrait au miroir, Léon Spilliaert. Tout ceci est absurde, ça ne les fera pas moins souffrir plus tard, c’est simplement à propos de ma lâcheté qui n’est pas assez forte pour l’instant, je suis si égoïste. © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Thierry Le Mage L’encre, du sang noir dans les veines Léon Spilliaert. Pourquoi luttons-nous si cela nous ait aussi pénible ? L’oeil concentre la puissance maléfique, le désir, l’assouvissement pulsionnel mais aussi le savoir, la connaissance et la recherche de l’origine. ». Léon Spilliaert Autoportrait au carnet de croquis bleu © Anvers, Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Entre 1899 et 1900, Léon Spilliaert (1881-1946) suit pendant quelques mois les cours de l'académie de Bruges. Newsletter. 11 janv. Léon Spilliaert (1881 - 1946)Femme… Autoportrait au miroir 1908 Voir cette épingle et d'autres images dans autoportraitspar Misha bilkis. En vérité je me hais. SM000037, Collection Mu.ZEE, Oostende Autoportrait au miroir de Léon Spilliaert. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Découvrez ici les mesures de prévention et les autres informations pratiques.Les autres collections des MRBAB rouvriront ultérieurement. 2016 - Articles traitant de Léon Spilliaert (1881-1946) – Les autoportraits écrits par DantéBéa Il est longtemps resté dans l’ombre. Figurative Art Metropolitan Museum Of Art Painting Art Art History Artist Art Painting Illustration Art Edvard Munch. Presque quatre décennies ont passé avant qu’une grande institution française décide de mettre sous les projecteurs «le maître d’Ostende». » Presque une victoire. Pour ajouter à l’étrangeté, le bord inférieur du second miroir, qui passe au milieu des feuilles posées sur la table, a été omis dans la première itération. Léon Spilliaert (1881-1946) est un artiste belge dont l’œuvre, si elle présente quelque connivence avec le symbolisme, l’expressionnisme ou le surréalisme, est toutefois bien trop originale pour souffrir une quelconque comparaison. Dans les pas de François Muir, Di(s)gressions / Conversations avec Micheline Presle, Publications en revue & en ouvrage collectif, « Donnez-nous des maîtres qui célèbrent l’Ici-Bas », Stéphane Lambert : le miroir aux silhouettes, Entretien avec Archibald Ploom à propos de Rothko, Portrait & entretien dans Le Carnet et les Instants, Interview à propos de Rothko sur le site Bela, Impressions de l’étang : les Nymphéas de Claude Monet, « Être moi, toujours plus fort » : les paysages intérieurs de Léon Spilliaert, Nicolas de Staël, portrait de l’artiste sur fond rouge, Melville et Hawthorne, une amitié interdite, Sidi Larbi Cherkaoui : retrouver l’étymologie de la danse, Jean-Louis Trintignant – « Ceux qui chantaient dans les supplices », « L’Amant » (de Marguerite Duras) / Huynh Thuy-Lé, Maaltijd van de officieren van de St. Jorisschutterij in Haarlem, 16.10.20-16.01.21 – expo Tobey galerie Jeanne Bucher Jaeger. Cela fait des années que je mens, le mensonge en devient vérité et j’ai la sensation que c’est moi qui débloque, j’ai imprimé dans ma tête que cette situation mentale était normale, souris aux autres et pleure dans ton coin, tous les jours, toutes les semaines, tous les mois, le même schéma. Ne soyez donc pas triste le jour où je vous quitterai, souriez et dites-vous « Enfin, il est mort et sa souffrance avec lui. Au fond de la pièce, il peint un miroir bombé dans lequel on distingue son reflet. Spilliaert (1881-1946) est l'homme des solitudes inquiétantes, des visages hallucinés, des perspectives infinies, des silhouettes énigmatiques. C’est sa rencontre avec l’éditeur bruxellois Edmond Deman […] Né à Ostende tout comme James Ensor, il partageait avec ce dernier un esprit enclin à la dérision et à … Un joli conte, voilà ce que c’est, un joli conte que je me raconte en vain pour essayer de m’endormir, pour continuer, pour ne pas décider de tout arrêter, comme une litanie qui m’empêche de tomber, qui repousse un peu un acte inévitable qui se rapproche un peu plus de mon être à chaque pas, devient un peu plus une évidence à chaque respiration. Il y a des personnes à qui je tiens et je ne veux pas les blesser, je ne souffre pas encore suffisamment pour être aussi cruel, alors je retarde l’échéance. Je me trouve pathétique et nul, il y a ce vide qui creuse à l’intérieur de moi, la douleur que cela provoque crée cette vision horrifique que j’ai de moi. Son œuvre s'ancre dans le courant symboliste, rejoignant les univers artistiques de Rimbaud et tant d'autres. Léon Spilliaert - Autoportrait - 1907. Léon Spilliaert (1881 – 1946) Autoportrait au miroir 1908 Lavis d’encre de Chine, gouache, aquarelle et pastel sur papier 48 x 63 cm Inv. Voir plus d'idées sur le thème Autoportrait, Peintre, Artiste. Autoportrait au miroir, Léon Spilliaert. Spilliaert, lumière et solitude Musée d'Orsay (niveau 2) 1, rue de la Légion d'Honneur, Paris 7e Tous les jours sauf lundis et 25 décembre, 9h30-18h, nocturne jusqu'à 21h45 les jeudis Tarifs : 16€ / 13€ Du 13 octobre 2020 au 10 janvier 2021. Crédits: DR. En rejoignant Scribay, vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation. LEON SPILLIAERT ... autoportrait au miroir Artiste solitaire, Léon Spilliaert (1881-1946) n'a jamais trouvé une place bien définie dans le cadre de l'esthétique de son temps. Deux petites expositions thématiques au musée d’Orsay qui valent un détour: les autoportraits de l’artiste belge Léon Spilliaert (1881-1946) et la collection photographique du musée (1986-2006). Léon Spilliaert … Autoportrait au miroir (Léon Spilliaert) En réponse au défi. Léon Spilliaert, Autoportrait au miroir, 1908, lavis d'encre de Chine, pinceau, aquarelle et crayon de couleur sur papier, 48 x 63 cm. Spilliaert explore les possibilités de l'autoportrait avec beaucoup d'intensité jusque dans les années 1907-1908, période décisive qui voit naître l'essentiel de cette production. Clair de Lune et Lumières, 1909. Peut-être qu’il existe réellement, ce mythe, dans d’autres vies que la mienne ? Léon Spilliaert, «Autoportrait aux masques», mine graphite, lavis d’encre de Chine, pinceau, plume et crayon de couleur sur papier, 1903, musée d'Orsay à Paris, conservé au département des Arts graphiques du musée du Louvre. Léon Spilliaert est un artiste de la période Contemporaine. En vérité je me hais.